Amina, 24 ans, exprime ses craintes face à la crise

mercredi 1 juillet 2020

En plein cœur de la pandémie du Covid-19, plusieurs témoignages de personnes handicapées, familles et associations ont engendré de nombreuses craintes: en cas de saturation des hôpitaux, certaines catégories de la population comme les personnes âgées ou handicapées auraient pu être considérées comme non prioritaires aux soins intensifs. Même si les chartes éthiques des hôpitaux précisent que la priorité doit être donnée sur base d’une combinaison de plusieurs critères successifs (situation médicale, puis âge, ordre d’arrivée et finalement tirage au sort), le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées a publié un avis appelant à plus de clarté sur le cas des personnes handicapées qui ne doivent pas, par défaut, être considérées comme présentant une situation médicale affaiblie. Dans ce contexte compliqué, Amina, une jeune femme atteinte de « dystonie généralisée », a rapidement exprimé son ressenti dans un clip bouleversant.

Depuis 24 ans, Amina se bat pour la vie et pour ses rêves. Elle explique sa réaction face aux propos qui ont circulé lors de cette crise sanitaire : « Je me suis sentie indignée, menacée et outrée. Je suis moi-même atteinte d’un handicap physique lourd et donc directement concernée. Depuis plusieurs années, j’essaie d’être actrice en matière d’inclusion et d’œuvrer au changement de regards portés sur les personnes en situation de handicap. Je ne pouvais donc pas rester passive. La fragilité du système de santé que la crise du Covid-19 a mis en évidence nous concerne tous. C’est donc avec l’aide de l’asbl « Les Passeurs » que mon énergie de colère a été réorientée dans un processus créatif. Je me suis lancée dans la rédaction d’un slam. Lou Boland a composé une musique originale pour accompagner le texte. J’aimerais que cet appel à un monde plus digne et plus juste soit relayé plus largement ».

Découvrez le clip de son slam :

 
Une vidéo réalisée grâce à l’aide de l’asbl « Les Passeurs »

Nous ne sommes pas tous égaux face à nos rêves. Pour aider les personnes fragilisées par le handicap à se réaliser, s’inclure et se sentir soutenus dans leurs projets, l’association « Les Passeurs » accompagne des jeunes dans la réalisation de leurs projets personnels, quels qu’ils soient: écrire un livre, aller écouter le brame du cerf en forêt, créer un événement, apprendre une langue,… Leur projet intitulé « Les Passeurs de Projets » s’occupe de réunir les conditions nécessaires à leur réalisation, tandis que la personne reste acteur principal de son projet.

Grâce aux dons récoltés en 2019, CAP48 et son Jury ont tenu à accorder un financement à cette toute jeune association qui œuvre à l’épanouissement et l’accomplissement des personnes en situation de handicap. La réalisation et la diffusion de la vidéo d’Amina est l’un des premiers projets concrétisés cette année grâce à l’association !

A lire également :
156 projets financés par CAP48
L’appel à candidatures pour obtenir un financement en 2020 est ouvert




Les autres actualités

Toute l'actualité