Être bénévole pour CAP48 : Emile vous explique !

vendredi 17 juin 2022

Parfois, même si la volonté est là, franchir le dernier pas pour devenir bénévole CAP48 est compliqué. On doute, on ne sait pas trop à quoi on s’engage, on a l’impression que c’est trop difficile, qu’on n’y arrivera pas et … POPOPOPO on s’arrête tout de suite de paniquer et on laisse Emile, bénévole depuis qu’il est tout petit, nous rassurer !

 

Être bénévole, ça demande de gros investissements !

Pas du tout, seulement un peu de ton temps.

 

Oui mais ça demande beaucoup de temps !

Non, tu peux adapter ton horaire pour y consacrer le temps que tu as à disposition, quelques heures de bénévolat ou plus si tu en as la possibilité. Et tu peux choisir de venir plutôt en semaine ou le weekend, c’est comme tu le sens. Par exemple, moi, l’année dernière, j’ai passé 4h sur place et je compte faire pareil cette année. Il y a même un responsable CAP48 par région qui peut te conseiller. C’est un bon filon, il connait toujours les bons endroits où le succès est au rendez-vous.

 

Mais je suis timide, je n’oserai jamais aborder des inconnus !

Timide ou pas, la technique c’est de toujours y aller en groupe, avec des amis ou de futurs amis. Et après il suffit de faire un grand sourire en disant bonjour pour établir un premier contact.

 

Ok mais vendre des post-its c’est dur, il faut un bac +3 en marketing pour y parvenir !

Ah non pas du tout ! Un peu de temps, un grand sourire et de la bonne humeur suffisent. Il ne faut pas se mettre de pression, tous les contacts ne vont pas déboucher sur une vente mais c’est normal. Et la botte secrète quand tu commences à être à l’aise c’est une petite touche d’humour !

 

Mais c’est quand même comme être au travail, c’est ennuyant !

Si tu t’éclates dans ton boulot alors oui c’est pareil ! On passe plein de supers moments. On ne s’ennuie pas du tout, parfois on reçoit même un coup de main de la part des enfants pendant que leurs parents font les courses et ils ne veulent pas s’arrêter. C’est bonne ambiance et les gens sont souvent bienveillants à notre égard : on reçoit des bonbons de la part des clients du magasin devant lequel on vend, ou des pains au chocolat du boulanger.

Comme tu le vois, vendre des Post-it CAP48, c’est pas sorcier et tu es bien entouré.e ! La vente des Post-it CAP48 aura lieu en octobre prochain et on a besoin de toi !

 

JE M’INSCRIS

Découvrez le portrait d’Emile, bénévole pour CAP48 depuis plus de 15 ans




Les autres actualités

Toute l'actualité