Ce qu’il faut savoir sur la recherche médicale financée grâce aux dons à CAP48

jeudi 10 juin 2021

Vous avez fait un don à CAP48 en 2020 ? Grâce à vous, CAP48 a pu financer 135 projets d’associations de terrain. Mais CAP48 mène aussi plusieurs grands projets de recherche et d’innovation. Depuis 2013, CAP48 finance notamment un projet de recherche médicale concernant la polyarthrite. Découvrez le bilan 2021 de cette recherche qui change la vie des patients.

 

La polyarthrite, une maladie qui handicape

La polyarthrite est une maladie causée par une mauvaise réponse immunitaire de notre organisme. Alors que notre système immunitaire doit nous protéger lors de blessures et infections, celui des personnes atteintes de polyarthrite s’attaque à leurs articulations, voire à leurs organes. Ces inflammations provoquent alors des déformations irréversibles et d’importantes douleurs quotidiennes.

La polyarthrite est une cause importante de handicap progressif en Belgique, et concerne près de 300.000 patients. Parmi eux, près de 20% développent leur maladie avant l’âge de 40 ans.

« Être diagnostiquée à 21 ans d’une maladie incurable et auto-immune, c’est vraiment terrible! »

Jade, étudiante

 

Pourquoi financer un projet de recherche médicale sur la polyarthrite?

A ce jour, la cause de ces maladies est inconnue et il n’existe pas de traitement miracle pour soigner la maladie. Grâce aux dons, CAP48 finance ce projet de médical pour :

  • Faciliter et accélérer le diagnostic de la maladie
  • Mieux comprendre la maladie pour trouver le bon traitement pour chaque patient
  • Améliorer le confort de vie des patients

 

Des résultats encourageants

Aujourd’hui, le suivi précoce et à long terme de 106 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde permet d’obtenir des taux de rémission plus élevés et plus stables, pour les patients en rémission rapidement après le début de la maladie :

  • 59,4% des patients sont toujours en rémission au bout de 3 ans
  • 41,5% des patients sont en rémission complète

 

Une recherche qui change la vie des malades

Jade, une étudiante bruxelloise de 25 ans, fait partie des nombreux patients suivis par l’UCLouvain, l’ULiège ou l’ULB :

«Être diagnostiquée à 21 ans d’une maladie incurable et auto-immune, c’est vraiment terrible! On est censé faire des projets avec les copains, planifier des voyages… et on se retrouve dans des salles d’attente d’hôpitaux. Heureusement, j’ai eu de la chance d’être diagnostiquée rapidement et d’intégrer le projet de recherche médicale de CAP48, car on a très vite trouvé le traitement qui me convenait. Aujourd’hui, j’ai peu de séquelles visibles et je peux mener une vie proche de la normale. Je suis conscience que ça n’aurait pas du tout été le cas il y a 10 ans, quand les recherches étaient beaucoup moins avancées et les traitements moins personnalisés. Ce qui reste difficile à supporter encore aujourd’hui, c’est l’incompréhension des autres face à cette maladie méconnue. Je rêve d’un futur où une personne qui vit avec une maladie comme celle-ci serait davantage regardée pour toute la force et le courage dont elle témoigne!»

 

Aujourd’hui, grâce à ce projet de recherche médicale financé via les dons faits à CAP48, de nombreux patients comme Jade ont trouvé un traitement adéquat qui leur permet de soulager leurs douleurs au quotidien et d’entrevoir l’avenir plus sereinement.

CONSULTER LE BILAN 2021 DE LA RECHERCHE

VISIONNER LA PRESENTATION DES RESULTATS

> Participez aux « 100km de CAP48 » au profit de la recherche médicale
> Vous voulez connaître l’ensemble des financements de CAP48 ?




Les autres actualités

Toute l'actualité