Léa Bayekula : « Ce que j’ai vécu, c’est l’histoire d’August»

jeudi 29 octobre 2020

A 25 ans, Léa, étudiante et athlète handisport de haut niveau, rêve des Jeux Paralympiques de Tokyo 2021 ! Mais pour arriver là où elle en est aujourd’hui, Léa a dû affronter le regard des autres et apprendre à accepter le handicap. Elle fait le parallèle entre son parcours et celui d’August, personnage principal du film Wonder : « il m’a touché, parce que je me reconnaissais dans ce film. Ce que j’ai vécu, c’est l’histoire d’August »

Wonder raconte l’histoire d’August, un garçon né avec une déformation au visage qu’il cache sous un casque de cosmonaute depuis de nombreuses années, avant de devoir se confronter au regard des autres lorsqu’il rejoint l’école secondaire.

L’acceptation du handicap, la scolarité, l’amitié, … Dans ce podcast, Léa analyse le parcours du protagoniste du film et fait le parallèle avec sa propre histoire.

Ecoutez le podcast

L’école comme moyen d’accepter son handicap

Comme August dans le film, Léa a été scolarisée dans une école ordinaire. Même si l’école est un milieu souvent peu adapté et difficile à affronter lorsqu’on a un handicap ou une différence, elle l’évoque comme moyen important pour accepter son handicap : « Le fait d’avoir vécu tout ça dans une école classique, pour moi c’est une force ! Ça m’a fait accepter mon handicap. Je ne sais pas si je l’aurais accepté si j’avais été en école spécialisée. Les écoles que j’ai rencontrées n’étaient pas adaptées à ma situation. Rares sont les écoles adaptées. Maintenant, on commence à instaurer l’inclusion dans les écoles. Je trouve cela magnifique ! »

Faire en sorte que l’école soit un lieu qui intègre pleinement la différence, c’est l’une des missions de CAP48. Depuis 2008, le projet « Ecole pour tous » mène différentes initiatives avec les pouvoirs publics afin d’améliorer l’accessibilité, le nombre des places adaptées et l’inclusion des élèves en situation de handicap. Découvrez le récit de Lylou et Ali, deux élèves scolarisés à Tournai et qui ont vu leur scolarité facilitée grâce aux aménagements financés par CAP48 :

« C’est pas du cinéma » : le podcast qui parle du handicap au cinéma!

“Intouchables”, “Une Merveilleuse Histoire Du Temps”, “Wonder”, “De Rouille Et d’Os”, “La Famille Bélier”, “Tout Le Monde Debout !”… Autant de films qui abordent le handicap au cinéma. À travers ce podcast, la RTBF et le réalisateur Audrey Hantson veulent médiatiser le point de vue des personnes en situation sur leur représentation dans le milieu audiovisuel : se reconnaissent-elles dans ces personnages? La réalité est-elle la même à l’écran ?

« C’est pas du cinéma » est un podcast lancé par la RTBF et réalisé par Audry Hantson, en collaboration avec CAP48 et Vivacité. Le concept : chaque jeudi, un épisode donne la parole à une personne en situation de handicap qui donne son point de vue sur un film de son choix. Entrecoupée d’extraits du film, une vraie discussion s’établit autour de la représentation du handicap dans l’œuvre mais plus largement dans le milieu du cinéma ou audiovisuel. Des personnalités fortes telles qu’Angelina Bruno, Barbara Minneci, Pascal Duquenne et bien d’autres se prêtent au jeu.

Retrouvez un épisode chaque jeudi sur Auvio et les applications de podcast.

Revoir l’épisode #1 : Angelina Bruno à propos du film « Une merveilleuse histoire du temps »

Revoir l’épisode #2 : Yves Farah à propos du film « La Fracture »

Revoir l’épisode #3 : Barbara Minneci à propos du film « Intouchables »

Ce programme est accessible aux personnes sourdes et malentendantes.




Les autres actualités

Toute l'actualité