100km de CAP48 : pourquoi Anne-Sophie participe

mercredi 26 août 2020

Moi c’est Anne-Sophie, j’ai 30 ans et je viens de Bruxelles. Je travaille à la cellule Access en tant que sous-titreuse pour personnes sourdes et malentendantes, à la RTBF.

Anne-Sophie-Knopp

Moi c’est Anne-Sophie, j’ai 30 ans et je viens de Bruxelles. Je travaille à la cellule Access en tant que sous-titreuse pour personnes sourdes et malentendantes, à la RTBF.

Chaque année, je cours les 20 km de Bruxelles au profit de CAP48. Un beau défi sportif pour une belle cause. Mais 2020 a été chamboulée par « le-virus-dont-on-ne-prononce-pas-le-nom », nous privant de cette belle course au cœur de la capitale. Comme défi, il me restait les 100km. Mais 100km d’une traite, mes jambes n’étaient pas sures d’y arriver (et moi non plus). Qu’à cela ne tienne, CAP48 a trouvé la solution : les 100km connectés !

100km à parcourir en 21 jours. Ça fait 4,76 km par jour, 250 tours de piste d’athlétisme, un aller-retour Bruxelles-Charleroi, 1,3 fois le tour du ring de Bruxelles… En courant ? En marchant ? En 3 fois ? En 21 fois ? À Bruxelles ou en dehors ? Pas encore sure de la manière dont je vais relever ce défi, mais je vais essayer de rendre ce challenge le plus amusant possible en partageant mes aventures et ma progression sur les réseaux. Et même si je réalise ce défi en solo, je sais que je pourrai compter sur le soutien et les good vibes de mes proches.

Au-delà du défi sportif, les 100km de CAP48 connectés, c’est surtout l’occasion de se mobiliser pour la bonne cause. Tous les dons récoltés permettront à CAP48 d’aider la recherche sur la polyarthrite. La collecte de dons, c’est quelque chose qui peut faire peur de prime abord. On a peur d’ennuyer les gens, de faire du forcing. Mais en réalité, les gens donnent de bon cœur et ce n’est vraiment pas compliqué de récolter des dons pour cette belle cause. Personnellement, j’utilise beaucoup les réseaux sociaux pour ma collecte. Des stories Instagram pour montrer l’avancement de ma collecte, des posts Facebook pour sensibiliser à la cause… Pour les moins connectés, un petit mail en expliquant bien le défi et à quoi servira l’argent récolté. Et puis, il ne faut pas hésiter à en parler autour de soi, tout simplement. Petit conseil : bien rappeler que tout don est déductible fiscalement à partir de 40 euros.

Et sachez que les gens ne vous parrainent pas pour vous voir réussir votre défi, ils le font pour la cause. Une preuve ? J’ai couru les 20 km de Bruxelles au profit de CAP48 4 années d’affilée. D’année en année, mon chrono de course a été de moins en moins bon. Par contre, les dons n’ont fait qu’augmenter ! En 2016, je récoltais 560€. En 2019, j’ai réussi à récolter 1060€ ! Sky is the limit 😉

Alors si vous aviez encore des réticences ou des craintes, sautez le pas et inscrivez-vous ! À la clé, un beau dépassement de soi, une chouette expérience et surtout, la satisfaction d’aider la recherche sur la polyarthrite !

N’attendez plus : inscrivez-vous !

Et si vous n’êtes pas prêt à relever le défi cette année, parce que vos genoux sont capricieux ou que vous préférez soutenir CAP48 depuis votre canapé en regardant une série, pas de souci. N’hésitez pas à parrainer vos amis/collègues qui se sont inscrits ! Ils auront besoin de vos dons et de votre soutien pour tenir la distance ! Et la plateforme agir.cap48.be est super intuitive ! Vous pourrez faire votre don tout en réalisant votre plus beau Netflix&Chill.




Les autres actualités

Toute l'actualité