L’Asbl du mois : Travie, une entreprise de valeurs

6 février 2018

Pour les personnes en situation de handicap, l’accès à l’emploi est un levier d’intégration et d’autonomie. Travie a pour vocation de mettre au travail des personnes reconnues comme handicapées. L’asbl à récemment pu acheter un minibus grâce au financement de CAP48. Jean-François Ghys, son directeur nous présente l’asbl.

« Notre atout sur le marché est d’effectuer des travaux qui n’exigent pas une main d’œuvre qualifiée. Nous découpons les tâches pour les rendre très simples et répétitives, ce qui correspond bien à nos travailleurs. Ce qui va rapidement sembler rébarbatif pour un travailleur valide, va au contraire rassurer le travailleur handicapé, rassuré de se voir confier une mission qu’il va progressivement maitriser parfaitement ! Si le changement peut être effrayant pour tout un chacun, il l’est encore davantage pour nos travailleurs. »

Offrir un travail rémunéré à plus de 330 personnes en situation de handicap

En tant qu’entreprise de travail adapté, Travie offre à plus de 330 personnes handicapées un travail rémunéré en tant que prestataire de services tels que le conditionnement ou l’assemblage pour des entreprises bien connues de nous tous. Les ouvriers ont un contrat d’emploi comme n’importe quel autre travailleur. Ils sont des travailleurs pour qui la probabilité de trouver un job dans le monde classique du travail est minime en raison d’un handicap lourd. Chez Travie, l’environnement de travail est plus favorable que dans une entreprise classique : des tâches simples, un service social, des contremaitres qui sont davantage des moniteurs avec une fibre sociale, humaine.

Travie : une entreprise responsable et efficace

Lorsqu’une Entreprise de Travail Adapté travaille pour des particuliers, il y a un côté émotionnel important qui force la tolérance. Travie est quant à elle prestataire de services pour des entreprises, ce qui change la dynamique : l’entreprise va confier une tâche si et seulement si elle estime que les travailleurs sont capables de la réaliser. Elle respectera bien sûr les délais imposés, avec la qualité souhaitée et pour un budget défini. Au travail, personne ne se tourne les pouces et les subsides viennent compenser la productivité moindre des travailleurs moins valides.

Grâce au financement de CAP48, Travie a pu acquérir un minibus.

Certains travailleurs peuvent désormais effectuer des prestations chez les entreprises clientes situées plus loin géographiquement. Une évolution qui favorise l’inclusion et la valorisation des travailleurs dans un environnement de travail ordinaire !




Les autres actualités

Toute l'actualité